Bonjour

 

De tout et de rien

 

                             

Il en ressort quoi de tout ça ?

Finalement, pas grand-chose ! Les fibromyalgiques sont souvent incompris, ils finissent souvent par s’enfermer dans la solitude si ils n’y prennent garde.

solitude

 

NOUS, on sait que la souffrance existe, mais pour les autres ?

Ca ne se voit pas alors, c’est la porte ouverte à toutes les conjonctures :

                        La simulation

                        Trop sensible à la douleur (douillet quoi !)

                        Parano

                        Malade imaginaire

J’en passe…

 

Qu’est-ce qui soigne ?Non, je devrais dire  qu’est-ce qui calme ?

- Antalgiques

- Relaxants (il faut faire attention à la dépendance)

- Antiépileptiques (ils sont parfois utilisés en cas de douleurs intenses)

- Il peut y avoir des infiltrations de Lidocaïne (avec ou sans hydrocortisone) si les douleurs deviennent invalidantes.

 

Pour le manque de sommeil, votre médecin peut vous prescrire des somnifères. Cependant ces derniers altèrent la définition de Votre sommeil.

 J’ai vu aussi des personnes tomber sous la dépendance de la morphine, donnée par quelques médecins sous forme de sucettes. Il faut être prudent, cette manière de soigner est dangereuse car quand vous vous y habituer, dur de s’en passer ! Je pense que pour arriver à cette méthode, il faut vraiment ne plus supporter du tout ces douleurs constantes. Personnellement, je ne le recommande pas.

 Je dirais également qu’il est imprudent de prendre n’importe quoi. Trop de gens vous diront qu’ils connaissent quelqu’un qui connait quelqu’un qui a lui aussi une Fibromyalgie mais que cette personne peut tout faire sans problème parce qu’il a trouvé un médicament miracle sur internet et qui faut que vous l’essayez. Non ! Mieux vaut pas !

Autour de moi, je connais d’autres fibromyalgiques, mais aucun ne réagit de la même façon !

Ah oui, j’oubliais, on vous conseillera peut-être les guérisseurs ! Hum ? Minimum 90 € la séance. Bien sûr, il faut aller les voir plusieurs fois et cela, sans assurance que ça marche. D’ailleurs, ça ne marche pas !

 

Enfin, vraiment pas facile de vivre avec cette pathologie. Perso, après pas de temps, j’ai décidé de faire un travail sur moi et de prendre mon mal en patience. Je fais les choses à mon rythme. Mais ça c’est selon son ressenti !

 

Tagline_Roulez au rhytme des vagues